Cinq choses à connaître à propos des Arènes

Retour
Cinq choses à connaître à propos des Arènes

Auteur: Alessio Corazza - Twitter

Les Arènes sont l'emblème indiscutable de Vérone, son monument historique le plus aimé et le plus facilement reconnaissable. Elles font parties de l'identité des Véronais. Même le journal de la ville porte leur nom (L'Arena). Les Arènes ont été construites par les Romains au Ier siècle après J.-C. et sont aujourd'hui encore très bien conservées. Depuis une centaine d'années, elles accueillent chaque été un festival d'opéra lyrique et, depuis moins longtemps, également des concerts de rock, de pop et de jazz ainsi que différents événements et spectacles de variétés. Mais de nos jours, on oublie trop souvent le passé des Arènes, ce qu'elles ont représenté pour Vérone au cours de leur histoire millénaire, et ce qu'elles peuvent représenter pour l'avenir de la ville. Voici cinq choses que vous ne savez probablement pas à propos de ce bijou classé au patrimoine mondial de l'humanité.

1. Les Arènes furent construites en dehors de la ville de Vérone. Aujourd'hui, elles sont généralement considérées comme étant le cœur de la ville. Mais les Romains les avaient érigées juste en dehors des murs de Vérone. On aperçoit encore un bout des fortifications romaines d'une dizaine de mètres à l'arrière de l'amphithéâtre. Depuis leurs origines, les Arènes ont principalement une fonction de divertissement (spectacles de gladiateurs, batailles navales etc.).

2. Les pierres des Arènes ont servi à la reconstruction d'une grande partie de la ville. À l'origine, les Arènes étaient entourées d'un anneau extérieur orné de statues, dont seules quelques-unes sont parvenues jusqu'à nous (rassemblées dans l'« ala »), après avoir survécu au tremblement de terre qui toucha Vérone en 1117. Au lieu de reconstruire le monument, les véronais utilisèrent alors les différents éléments ainsi que les pierres calcaires tombées des Arènes pour rebâtir leurs maisons, elles aussi détruites par le tremblement de terre.

3. Les Arènes furent aussi utilisées comme entrepôt. L'Arco dei Gavi, qui date de la même époque que les Arènes, était un monument décoratif situé sur la principale voie d'accès vers la ville (autrefois la via Postumia), non loin de la Porta Borsari. Lorsque Napoléon conquit Vérone en 1805, il pensa que ce monument entraverait l'avancée de ses convois et le fit donc détruire. Les pierres furent déplacées jusque sous les arcades des Arènes et y restèrent jusqu'en 1932, année où l'arc fut reconstruit à côté du Castelvecchio.

4. Un toit pour les Arènes. Les premiers travaux de restauration des Arènes eurent lieu au XVIe siècle. Aujourd'hui, l'entretien du monument coûte plusieurs millions d'euros chaque année. Pour protéger les Arènes de la pluie, mais également pour pouvoir les utiliser pour des spectacles en hiver, la commune de Vérone a l'intention de lancer un concours d'idées pour construire un système de toit mobile pour les Arènes. Cette initiative a suscité de nombreuses réactions et a beaucoup fait parler en ville.

5. L’autre côté des Arènes. Les Arènes sont célèbres dans le monde entier pour leur festival d'opéra lyrique se tenant chaque été. Cependant, l'orchestre des Arènes est présent tout le reste de l'année au Théâtre philarmonique, où opéras lyriques, concerts de musique classique et ballets se partagent l'affiche.

Localisation: Vérone ·

Comment se rendre à Vérone